20120221

Tribune de Vianney Cier

Comunicat oficial del Conselh Regional de Miègdia-Pirinèus.
Hôtel de région, le 21 février 2012
Economie
Martin Malvy : « donner aux Régions françaises les mêmes moyens que les Länders »
Inaugurant ce mardi 21 février, à Villemur-sur-Tarn, la nouvelle usine Safran aux côtés de Louis Gallois et de Jean-Louis Hertman, Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, a notamment déclaré :
« Il faut donner demain aux Régions françaises les mêmes moyens qu’ont les Länders pour la modernisation de nos PME. Si l’Allemagne a pris le large c’est beaucoup plus pour cette raison que pour des différences de coût du travail et de charges qui sont pratiquement les mêmes qu’en France. »


Martin Malvy es pòrta-paraula de l'ARF

 

Tribune de Vianney Cier

On sent depuis quelques semaines frémir chez les socialistes l’aspiration à donner de l’air aux territoires.
C’est ce qu’ils appellent l’acte III de la décentralisation. À plusieurs occasions d’ailleurs, dans le sondage réalisé à l’automne dernier sur la question, par l’Association des régions de France, le terme autonomie figurait plusieurs fois.
Mais ce qui n’est pas clair pour l’instant, c’est aussi la question de la réorganisation des territoires sur des bassins de vie qui ne sont pas purement des constructions administratives technocratiques, mais reposant sur des communautés de citoyens qui ont du sens, ce qui donne de la force à ces territoires et aux peuples qui les font vivre0.
Il y aura de la nécessité de rédécouper, parfois d’agréger, parfois de séparer, des territoires selon la volonté des habitants qui les ont façonnés au cours de l’histoire.
Une autre chose, c’est la question des rythmes.
Est-ce que la Bourgogne, la Région Centre, ou Champagne-Ardennes, ont les mêmes aspirations que la Bretagne, l’Alsace, l’Occitanie et la Corse ?
Comment, dans le cadre de l’approfondissement de la construction européenne, des territoires peuvent construire un processus graduel d’autonomisation, et de développement progressif avec d’autres régions de l’Europe, à leurs frontières, dans des euros-régions.
Et puis il y a la question de la taille… l’exemple des länders allemands, est intéressant dans la mesure où les plus petits font 252 000 habitants et le plus grand, avec plus de trente villes de 100 000 habitants à lui tout seul, réunit 18 millions d’habitants.
L’Allemagne a su tirer profit de sa grande diversité de situation, en fonctions de l’histoire et de particularités locales.
Et deux des quatre plus petits Länders (Brême avec 404 km2 et 664 mille habitants, et Hambourg, 755 km2 et 1,8 million d’habitants) sont aussi ceux qui ont le taux de chômage le plus faible et le PIB par habitant le plus élevé.
Inversement, la Rhénanie du Nord Wesphalie, avec ses 18 millions d’habitants, connait le taux de chômage le plus élevé de toute l’ancienne RFA d’avant la réunification.
Il ne faut pas nécessairement chercher à créer des régions gigantesques en taille ou en population… l’important une fois encore n’est pas la taille, mais la question de la cohérence, de la fluidité des relations créées par la sociologie, l’histoire, la “vision commune”, d’une communauté de citoyen qui se sent porteuse d’un projet commun, au sein de la République ou au sein de l’Europe.
À une infini variation de situations peuvent correspondre une infini variation de réponses. C’est ce que les autonomies les plus récentes, celles de l’Espagne, ou les dévolutions écossaises, galloises et irlandaises nous ont appris. Nous appelons cela le “fédéralisme différencié” ou les “autonomies asymétriques”.
On sera tenté de nous objecter l’égalitarisme à la française. Tous sur le même pied d’égalité.
L’observation de la réalité nous prouve tous les jours que c’est une fiction, un mythe, mais comme tous les mythes, il est particulièrement difficile à décrocher de certains esprits qui ne trouvent pas de salut en dehors d’un égalitarisme formel, au profit d’un État central unitaire, réputé indivisible.
L’idée de l’autonomie chemine dans les esprits, mais il faut aussi qu’elle ait du sens, qu’elle repose sur une volonté des territoires et des communautés des citoyens.

 

primada de Montsegur 2012

se parla de ‘democracia espanhòla’

repression en P.Valencià

20120215

Lettre à La-Croix-Bayard : pour ce ‘Vivre Ensemble’

Adishatz,

Agur,

Bon Dia,

Vivre ensemble !

vivre ensemble Bayard LaCroix

Vòli ben ... mais quand le constat après lecture du dossier oublie l'imposition linguistique de la langue unique française, les freins pour avoir des cours cohérents d'occitan, les freins pour ouvrir des Calandretas, l'impossibilité d'avoir des productions audiovisuelles (France Télévision et Radio France) sérieuses, etc. Comment voulez-vous que l'on supporte ce 'vivre Ensemble' ? Il ressemble tellement à un nettoyage linguistique français et républicain.

Las redaccions parisencas son vertadierament un problèma, pour l'éditeur Bayard donc.

Alors le 31 mars, vous couvrirez la manifestation de Tolosa ?

immersion lingüistica una lei per l'occitan BBC país de Gallas

20120214

Montpellier Now ou le culture du drapeau et de l’ignorance linguistique

C’est la fRANCE !

Stupidité montpélliérenne, en langue impériale ; j'ai informé cet office de tourisme en langue occitane, d'un petit problème d'escroquerie d'un taxi d'aéroport entre la Gare et le parc d'exposition (40 €/20€ pour l'aller) ; il semble qu'ils soient incapables de savoir la différence entre occitan, catalan et espagnol. Voilà pourquoi il est assez difficile de penser que je vais remettre les pieds à Montpellier (entre autre, vue l’accumulation des stupidités), car l'estupiditat, l'ignorança e l'anglés son al poder a Montpelhièr, perdon Montpellier NOW. Gaitatz lo document recebut aqueste maitin !


Detalh : PARLI PAS ESPANHÒL.

 

nullitat montpelhierenca

 

Je ne sais pas comment s’effectue les recrutements dans les offices de tourisme mais j’ai grandement l’impression qu’il représente la crème de la stupidité linguistique en fRANCE. J’ai eu l’honneur de penser le contraire, et j’ai visité plus de 40 offices de tourisme en Occitanie, je n’en ai pas trouvé un pour récupérer l’autre !

Serait-ce le résultat simplement de mauvais recrutements, ou simplement de l’absence de savoir à la sortie des études républicaines françaises ?

En matière de qualité, je peux indiquer à ‘Qualité Tourisme Sud de France’, les officie du tourisme de Languedoc-Roussillon ne sont pas au niveau, mais ils ne sont pas les seuls, tous les offices de tourisme en Occitanie ont quelques-problèmes pour … saber lo país.

20120211

La culture pour tous, qu’ils disent

culture per tous

Pour le moment, c’est clair la langue occitane n’est que pour une élite de «gens qui savent» ; cette pratique est une conséquences des actes républicains, qui ultérieurement, et ils sont assez gonflés pour cela, seront reprochés à ceux qui firent la démarchent pour être des «privilégiés» d’avoir su qu’en Occitània les pouvoirs républicains ont pratiqué la chasse linguistique occitane et que la langue peut se demander dans les écoles, les collèges et les lycées, et même dans les université de gauche !...

C’est bien évident que le système français, ethniquement pur et linguistiquement agressif, se cache derrière la république pour détruire ce patrimoine et ses savoirs dangereux pour elle, ou supposés comme tels.

Qui inversera le phénomène d’ostracisme linguistique français en Occitània ?

Et pour terminer, il parlent beaucoup de culture, mais la traduction est bien claire : il s’agit de la culture de l’avoir, celle de la recherche de subvention pour créer une pluralité d’offre dans le système français ; il ne s’agit en aucune manière de pratiquer et développer des politiques culturelles ontologiques aux peuples, français ou soumis par la loi républicaine de suprématie de la langue française, ou discrimination des langues de fR-nce.

on peut en rire, même si…

modèl de gavatgeModèl ongarés de la 3ena generacion civilizacions

Sciéncias politicas en Catalonha e en lenga francesa : Libres novèls

Dipòsit de llibre a la Llibreria Catalana de Perpinyà. – El Cercle Alfons Mias acaba de dipositar a la Llibreria Catalana de Perpinyà d’alguns exemplars de les seves últimes publicacions:

- «Théorie de l’aliénation et émancipation ethnique» seguit de «Pour en finir avec le Mammouth»;

- «Contra les curses de braus als Països Catalans i al món»;

- «Le bon Beur et la fripouille corse».

Aquests llibres, format de butxaca, han fet l’objecte d’una nova presentació.

 

 

Dépôt d’ouvrages à la Llibreria Catalana de Perpignan. – Le Cercle Alfons Mias vient de déposer à la Llibreria Catalana de Perpignan quelques exemplaires de ces dernières publications :

- Théorie de l’aliénation et émancipation ethnique suivi de Pour en finir avec le Mammouth ;

- Contra les curses de braus als Països Catalans i al món ;

- Le bon Beur et la fripouille corse.

Ces ouvrages, format de poche, ont fait l’objet d’une nouvelle présentation.

référendum : il faut contrôler les fous qui nous gouvernent

regulars ambe lo dreits dels elegitsRei Reina e Bufó caprici republican

20120209

debat de campanha 2012 e avuglament dels professors d’Estat

chassaigne

ensenhants e economia

E l’unica solucion del militant del FdG es de rassegurar la persona-professora (segurament jovenòta) en la dintrar dins lo cocon de l’Éducation dicha Nationale. Oblidar l’exterior que ne son los formators, e los gaps de sapienças son las loras fautas, per estructuras inadaptadas a las demandas de las nacions de fR-nça.

civilizacions

20120208

Vent fred de l’Èst …

Àngela fa bufar lo vent de la 'dreita' alemanda. Se cal recordar çaquelà que la nocion de 'dreita' o 'esquèrra (senestra, gaucha)' es degut al moment revolucionari, a la dreita o a l'esquèrra del rei del Reialme. E quora la referéncia es pas lo regime parisenc ? Que fasèm ?

vent d'Alemanha

20120206

La santé doit être une compétence régionale, pourquoi ?

Et pourquoi se limiter à des ordre de compétences actuelles ou futures, pourquoi ne pas inventer d'autres compétences régionales, la santé publique par exemple ; interdire la vente de cigarettes est de l'ordre de la santé publique et aussi de santé financière pour éviter que Paris nous vole plus encore.

Perqué lo centralisme nos engana e nos pana dempuèi annadas, devèm resistar. La venda de cigarreta taxada per fR-ança deuriá èstre interdicha en Occitània.

centralisme enganaire

 

La santé publique compétence régionale et la sécurité sociale aussi comme en Espagne, ou en Alsace ! Voilà un vrai programme digne de la Bretagne. (gestion des prélèvements et de leur mode de prélèvement et des hôpitaux, de la santé en général).

Un médecin de Montpellier en fait justement l'étude, langue et psychanalyse, je n'ai pas ses coordonnées, là mais je sais que sa façon de traiter le problème linguistique comme un acteur de la santé est assez intéressant.

Atencion : Guéant, i a còpias dins totes los partits franceses

cultuvar l'ignorança

Demandatz a Harlem Désir çò que pensa de las lengas dicha regionalas, fasèm parier per Jean-Luc Mélenchon (elegit deputat europèu del “Sud-Ouest'” e sobretot present a París), Jacques Myard, Gilbert Mitterrand (elegit a Liborna) e l’autre qu’es supausat èstre ministre de la cultura (2), Mme Dati, M.Rochefort (elegit deputat europèu e sobretot present a París), M.Valls, M.Montebourg, Kader Arif (elegit deputat europèu e sobretot socialista), Jacques Chirac (elegits sovent en Corrèza e París), Alain Juppé (elegit a Bordèu, Gasconha), Michel Estrosi (elegit a Niça), M.Poutou (candidat de Blancahòrt), Michel Vauzelle (elegit en Provènça), Jean-Pierre Chevènement, Jean-Marie Le Pen (elegit en Provènça) o Marine le Pen, M.Aliot (elegit en Catalonha), etc. E sobretot lor cal parlar de las lengas dichas de fRanç- en oblidar que parlèssen sonque d’ensenhament.

L’ignorança cultivada en fRanç- es l’ignorança sobre lo tèma de la lingüistica.

 

tèxte d'extrèma-dreita